Roulage électrique

Des avions qui roulent sur le tarmac les moteurs éteints : Safran en est convaincu !

 

Safran développe actuellement un programme de roulage électrique (Electric Taxiing) destiné à être intégré directement sur la prochaine génération d'avions court-moyen-courriers.

 

Si faire voler un avion tout électrique n'est pas encore pour demain, on pourra - dès la prochaine génération de monocouloirs - le faire rouler sur le tarmac grâce à l'énergie électrique. C'est l'objectif des travaux de R&T menés sur le roulage électrique par Safran Landing Systems.

 

Safran est convaincu de la pertinence de cette solution éco-responsable qui conjugue gains opérationnels (réduction d'environ 4 % des frais de carburant), autonomie de l'avion au sol (augmentation des départs à l'heure) et avantages environnementaux (réduction des émissions polluantes et des nuisances sonores).

 

L'idée est simple : au lieu d'utiliser ses moteurs principaux pour les opérations de roulage sur le tarmac des aéroports, ce qui génère une consommation inutile de carburant, l'avion utilisera de petits moteurs électriques embarqués qui entrainent les roues. De quoi économiser de l'ordre de 4% de carburant et diminuer fortement les émissions polluantes (CO2, NOx, CO, …).

 

Selon des études menées par Safran en 2018-2019 auprès d'un panel de compagnies aériennes, cette solution a beaucoup de sens dans les aéroports chargés où les opérations de roulage atteignent parfois plus de 30 mn ainsi que pour les compagnies aériennes qui effectuent de nombreuses navettes quotidiennes. Elles pourront ainsi économiser plusieurs centaines de milliers de dollars par avion et par an tout en réduisant l'impact environnemental de leurs opérations au sol.

 

A suivre !

 

Consommation réduite de carburant

Le roulage électrique peut mener à des économies allant jusqu'à 4% d'un budget total en carburant soit plusieurs centaines de milliers de dollars par avion et par an.

 

Autonomie & amélioration de la ponctualité

Avec le roulage électrique, un appareil sera capable de reculer et de quitter son emplacement plus rapidement et sans dépendre des infrastructures et services au sol. Cette solution permettra de fluidifier la circulation sur l'aire de trafic et à l'embarquement, d'améliorer la ponctualité des vols et de gagner un temps précieux au sol, contribuant ainsi à maximiser la capacité des aéroports.

schema_electric_taxiing_fr.png

 

Un poids optimisé pour des gains maximisés

L'installation du système de roulage électrique générera certes une masse additionnelle (de l'ordre de 400kg) mais celle-ci sera largement compensée par les économies significatives de kérosène. Elles représenteront jusqu'à 4 % de consommation de carburant par vol et par avion, sans compter les gains résultant de la suppression des tracteurs au sol.

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer